Accueil / Lifestyle / 2021, une année transformatrice (et elle n’est pas finie !)

2021, une année transformatrice (et elle n’est pas finie !)

Voilà des mois que je n’ai pas écrit une ligne par ici. Ce n’est pas faute d’y avoir pensé, mais mon esprit était ailleurs. Il s’est passé tant de choses pour moi que la meilleure comparaison que j’ai trouvée est de dire que j’ai été prise dans une tornade transformatrice. Je suis récemment tombée sur cette image et ça m’est apparu comme une évidence : c’est exactement ce que je suis en train de vivre !

Résumé de cette année transformatrice

Janvier

En janvier, mon envie de faire plaisir sans m’écouter était à son paroxysme : j’ai organisé un mois de concours sur mon compte Instagram sous forme de vidéo. Je voulais vous donner l’opportunité de gagner des produits que j’aime, vous donner un peu de baume au coeur en vous gâtant, mettre des marques et petits créateurs en avant, et aussi faire grossir mon compte.

De nombreux créateurs de contenu rêvent d’atteindre les 10.000 abonnés sur Instagram, et c’était mon cas. Je m’étais imaginée qu’en faisant comme les autres, ou en faisant des cadeaux, j’allais réussir à les atteindre. Gros échec, ma communauté ne s’est pas spécialement agrandie car les nouveaux abonnés que je gagnais se désabonnaient une fois le concours qui les intéressait terminé.

En parallèle, j’ai continué mon activité d’ostéopathe, toujours en plaçant le bien-être des autres avant le mien. J’étais épuisée mais je donnais tout, en voyant la santé physique et mentale de mes patients se dégrader à cause de l’hiver, de leurs conditions de travail et surtout de la crise que nous traversions. Dans ma tête, il fallait au moins que moi je sois là pour assurer. J’étais complètement dans mon syndrome du sauveur !

Enfin, je me suis formée au premier degré de Reiki. C’était merveilleux, transformateur. J’ai réalisé au cours de ce stage que certaines situations m’étaient devenues insupportables. À la suite de cette initiation au Reiki, ma formatrice nous a invités à suivre un protocole d’auto-traitement de 21 jours. 21 jours pour s’occuper de soi avant de s’occuper des autres ! En voilà un concept nouveau pour moi !


Février

En février, j’ai accusé la fatigue de ce mois de janvier intense. J’ai continué d’accompagner mes patients au cabinet, constatant de plus en plus de cas de dépression et de burn-out.

2021, une année transformatrice (et elle nest pas finie !)

J’ai publié mon livre de recettes et ça a été une libération ! Après plus d’un an pour affiner mes recettes, les noter, les mettre en page, les photographier et contacter des maisons d’édition, la maison d’édition avec laquelle je devais collaborer m’a d’un coup lâchée (je l’ai appris en été 2020), sans aucune explication. Mon monde s’est effondré, je me suis sentie terriblement mal, et je n’ai pas eu la force de chercher un nouvel éditeur : je me suis donc tournée vers l’auto-édition. Il a donc fallu que je fasse moi-même ma couverture, de multiples relectures, des ajustements pour que le découpage convienne… et cela m’a de nouveau pris plusieurs mois pour pouvoir réellement le terminer. Publier ce livre m’a libérée d’une énorme charge mentale, car ce projet était devenu très lourd à porter !

Découvrez une recette de mon livre : les meilleurs cookies du monde !

Cette expérience a été tellement intense qu’elle a pris le peu d’énergie qu’il me restait, et je me suis moi-même retrouvée à flirter avec le burn-out. Mes blessures étaient plus ouvertes que jamais, et j’ai vécu chaque contrariété comme un nouveau coup de couteau dans ces plaies !


Mars

Et si ma santé mentale pouvait passer en premier ?

C’est sans aucun doute la pensée qui a généré le plus grand changement en moi. Je venais de me donner le droit d’aller mieux, de reconnaitre ma peine et ma fatigue, et de me prendre en main. Je me lance sérieusement dans le journaling et cela me fait du bien.

Sur les réseaux, je me suis aussi mise à créer le contenu que je voulais créer.
Ce que j’avais toujours rêvé de partager mais que je n’osais pas car je ne me sentais pas assez légitime. Oui, oui, quand on lit des dizaines de livres, qu’on suit des formations, qu’on participe à des séminaires et qu’on dépense plusieurs milliers d’euros pour se former, on est pas assez légitime c’est bien connu ! Bref, j’en ai eu marre et je me suis autorisée à partager du contenu qui me parlait réellement… Et la magie a commencé à opérer : ce que je racontais intéressait de nouveau !


Avril – Mai

Je m’autorise enfin à publier mon podcast ! Après une bonne crise de syndrome de l’imposteur, je lance quelques épisodes dont je suis vraiment fière !

Je réalise que j’ai énormément de mal à prendre du temps pour moi, que je ne me sens que rarement légitime, que dès que je prends du temps pour moi ou m’offre quelque chose je ressens une intense culpabilité… Chaque fois que je ne fais pas quelque chose d’utile pour quelqu’un je suis empêtrée dans ce sentiment !

Je commence alors à me faire suivre pour 6 mois par une coach spécialisée dans les relations toxiques. Cela m’apporte beaucoup, j’ai enfin la sensation d’être prise au sérieux, écoutée et conseillée par une professionnelle qui me comprend réellement. Je recommence à respirer.

Je prends enfin du plaisir à créer du contenu : je publie des reels sur ce que j’ai traversé. Parce qu’au fond de moi je sais que je ne suis pas la seule à avoir vécu de telles choses, et que je sais que mon expérience peut aider.

Au cabinet les consultations sont toujours aussi intenses, je ressens la peine des gens et je leur apporte toute l’aide que je peux mais cette fois sans me vider de mon énergie. Le Reiki est un vrai plus dans ma pratique et pour préserver mon énergie !


Juin

Mon cheminement se poursuit. Je redécouvre la joie de créer : j’ai plein d’idées, que ce soit pour Instagram ou pour d’autres projets. D’ailleurs je me lance dans la création d’un guide de journaling : pour aider les autres à découvrir cet outil d’introspection et de développement personnel !

Je me forme à mon deuxième degré de Reiki : une nouvelle expérience transformatrice et intense. Je peux à présent faire des envois de Reiki, c’est-à-dire travailler à distance ! Les effets sont intenses et m’ouvrent de nouveaux horizons pour l’avenir. Je vois enfin comment faire évoluer ma situation professionnelle et réunir mes passions.

Je suis également une formation sur 3 mois sur l’entreprenariat dans l’énergie féminine.


Juillet – Août – Septembre

Je pars enfin en vacances en juillet. Voir la mer me ressource et me recharge. J’avais besoin de changer d’air, de voir d’autres horizons !

Mes plans pour l’avenir s’affinent, je pratique régulièrement le Reiki, j’avance sur mon guide de journaling et je m’inscrit à ma prochaine formation pour l’automne : une formation de PNL (programmation neuro-linguistique) afin de pouvoir avoir plus d’outils pour accompagner les gens qui veulent travailler avec moi ! Je suis décidée à aider le plus de gens possible ! L’idée d’aider des personnes à aller mieux tout en respectant ma propre énergie, c’est ce qui me fait me lever le matin.


Et ensuite ? La fin d’année sera-t-elle aussi transformatrice ?

Je pense que oui ! Pour les prochaines semaines :

  • Je souhaite terminer la rédaction de mon guide de journaling. Il y aura une version gratuite de 8 jours pour essayer, et un guide beaucoup plus complet de 6 semaines (avec quelques bonus) !
  • Une fois formée à la PNL, je souhaite organiser des ateliers sur des thèmes définis. Par exemple sur la confiance en soi : une partie théorique où j’explique et où je donne des exercices, suivie d’une partie de réponses aux questions.
  • Je vais également proposer des accompagnements de groupe et individuels, et des soins énergétiques pour aider les personnes qui le souhaitent à dépasser un blocage ou une épreuve.

Si vous voulez me suivre dans cette aventure et sur ma fin d’année, n’hésitez pas à me rejoindre sur mon compte Instagram, c’est là que je suis la plus active !

2021, une année transformatrice (et elle nest pas finie !)
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *